Le LGT Baimbridge : la fin d’une époque
Article mis en ligne le 19 juin 2015, par LGT Baimbridge  
Imprimer l'article imprimer

Ensemble, remontons le temps le 27 juin prochain.


Dans quelques jours, le chantier du nouveau LGT Baimbridge commencera. Les travaux d’un coût de 170 millions d’euros sont prévus pour durer sept ans, divisés en trois phases :

1. La démolition de la partie sportive, laquelle laissera place, au bout de trente-huit mois, aux bâtiments d’enseignement, administratifs, de l’internat et du CDI ;

2. La destruction des édifices d’enseignement actuels pour construire le gymnase et le restaurant scolaire -communs avec le LPO Chevalier de Saint-Georges- après trente-et-un mois de travaux ;

3. La reconstruction en dix-neuf mois du plateau sportif incluant deux gymnases, une piscine et un terrain de sport avec une piste d’athlétisme de 400m.

Ainsi avec cette restructuration, c’est un grand pan de l’histoire scolaire et patrimoniale de la Guadeloupe qui va disparaître.

LGTB Antanlontan

C’est cette aventure commencée dans les années soixante que le lycée s’apprête à montrer et à conter le samedi 27 juin 2015 à partir de 9 heures dans sa cour d’honneur, autour d’une exposition, de nombreux témoignages d’acteurs passés ou présents de cette scène éducative carrément mythique et d’intermèdes culturels proposés par les lycéens.

L’exposition est prévue autour de sept panneaux :

  • Le premier panneau s’intéressera à l’histoire de cette famille irlandaise venue s’établir en ces lieux où elle laissera son nom, ainsi qu’à la glorieuse épopée d’Ignace et à son sacrifice ;
  • Le second déroulera les phases de la construction du lycée, de la prise de décision de désengorger le lycée Carnot pour répondre à l’afflux de la population scolaire du baby-boom à l’achèvement ;
  • Le troisième panneau montrera ceux et celles qui ont eu l’honneur d’administrer cet établissement vaisseau-amiral de l’académie ;
  • Le panneau quatre s’attachera au dynamisme lié à notre établissement grâce à l’ensemble de la communauté éducative ;
  • Le cinquième mettra à l’honneur quelques baimbridgiens bien connus à différents niveaux ;
  • Le panneau six intitulé « In memoriam » constituera en quelque sorte une stèle du souvenir à nos chers disparus ;
  • Le septième est dévoué à l’ Amicale du Personnel , cette véritable institution qui a grandement contribué à la naissance de cet « esprit Baimbridge » qui nous caractérise.

Alors ensemble, remontons le temps le 27 juin.


PS :

Article rédigé par Nazaire CALISE, professeur d’Histoire-Géographie au LGT Baimbridge.

Le forum 
Ce site à reçu 3366922 visites  dont 1228 aujourd'hui - Moyenne : 3632 visites/jour - Maxi/24 h : 5660 visites le 03/10/2017
SPIP | D'après le squelette Durzy - V 0.8.3.5 - 2007 | Plan du site | Espace Auteurs | Suivre la vie du site  RSS 2.0