Sortie au théâtre

Le vendredi 8 avril 2011, des élèves de 1ère L et de Secondes du LGT Baimbridge ont eu le plaisir d’assister à la représentation de la pièce d’Éric Emmanuel Schmitt Hôtel des deux mondes, mise en scène par la troupe Courtes Lignes .

Article mis en ligne le 13 avril 2011, par CDI  
Imprimer l'article imprimer


Hôtel des deux mondes

Le vendredi 8 avril 2011, des élèves de 1ère L et de Secondes (2ndes 02 et 14) du lycée ont eu le plaisir d’assister à la représentation de la pièce d’Éric Emmanuel Schmitt Hôtel des deux mondes, mise en scène par la troupe Courtes Lignes . Une pièce métaphysique entre rêve et réalité, vie et mort, comédie et tragédie... L’auteur répond à une question : que se passe-t-il lorsqu’on est dans le coma entre la vie et la mort ?

L’intrigue

Le rideau se lève sur un décor qui ressemble à un hôtel. Les clients ne savent pas comment ils sont arrivés ici, ni quand ils repartiront. Le docteur S. les accompagne de manière énigmatique dans cet endroit mystérieux. C’est une histoire simple dans laquelle l’hôtel est assimilé au coma, un passage entre la vie et la mort. La pièce traite, sur le registre comique, d’un sujet tabou qui est la mort. Qu’y a-t-il après la mort ? Quelles sont les choses les plus importantes dans la vie ? Le séjour dans l’hôtel permet aux personnages de mesurer ce qu’ils ont pu rater ou réussir dans leur vie et donne une seconde chance à ceux qui peuvent retourner dans le monde réel.

Impressions des élèves

  • En voyant ce spectacle, j’ai ressenti des émotions plus intenses qu’à la lecture d’une pièce de théâtre, j’ai même eu les larmes aux yeux. En effet, la représentation a été profondément émouvante, tendre et sensible, étoilée par un humour au ton très particulier. Pièce forte en émotion et très intéressante, elle nous laisse perplexe et nous permet de remettre en question notre vision de la vie et ainsi, l’on part en se posant une multitude de questions pertinentes auxquelles l’on n’avait guère pensé auparavant.
  • J’ai trouvé ce spectacle divertissant par sa mise en scène et intéressant par la façon d’aborder un sujet aussi délicat que la mort. Suite à cette pièce mettant en scène l’un des sujets les plus tabous que l’homme ait à considérer au cours de sa vie, le spectateur s’interroge sur la vie, la mort, Dieu, le paradis, la religion ; questions dont les réponses restent cependant très relatives. Toutes ces interrogations restent évidemment sans réponse et laissent donc penser, comme nous l’a dit un des acteurs à la fin de la représentation, que «  Le pire qui pourrait arriver à une question, ce serait d’avoir une réponse . »
  • J’ai beaucoup aimé le fait d’aller au théâtre ; voir la mise en scène d’une pièce est toujours plus intéressant que la lire. On est davantage captivé par le jeu des personnages, le comique de gestes, les effets de lumières, le décor. Aller au théâtre permet donc un plus grand divertissement, une meilleure compréhension de la pièce et une plus grande ouverture d’esprit.
  • En conclusion, cette pièce fut très intéressante, avec un jeu d’acteurs extraordinaire. Si je pouvais vous donner un conseil, celui-ci serait d’aller voir cette pièce car elle mérite le déplacement !

PS :

Compte rendu rédigé par des élèves de 2nde02 encadré par leur professeur de Français, madame CROUZET.

Le forum 
Ce site à reçu 3348884 visites  dont 644 aujourd'hui - Moyenne : 3643 visites/jour - Maxi/24 h : 5660 visites le 03/10/2017
SPIP | D'après le squelette Durzy - V 0.8.3.5 - 2007 | Plan du site | Espace Auteurs | Suivre la vie du site  RSS 2.0